samedi 2 mars 2013

Avec vue sur l'Arno (A Room with a View) Edward Morgan Forster

Avec vue sur l'Arno (A Room with a View) d' Edward Morgan Forster, 1908

Présentation de l'éditeur

Lucy Honeychurch n'aurait jamais pu partir à la découverte de l'Italie comme toute jeune Anglaise de bonne famille sans la surveillance d'un chaperon zélé, sa cousine Charlotte. A leur arrivée à Florence, les deux voyageuses constatent avec dépit que la chambre qui leur a été réservée n'a pas de vue sur l'Arno. En violation de toutes les convenances, deux inconnus, M. Emerson et son fils George, leur proposent de leur échanger la leur qui, elle, donne sur le fleuve. L'attitude cavalière de George envers Lucy et le peu de résistance qu'elle lui oppose poussent Charlotte à décider d'abréger leur séjour. Mais le hasard va à nouveau réunir les Emerson et les Honeychurch, en Angleterre cette fois...
Un roman délicieux sur l'éveil des sentiments et le poids des conventions sociales par un des maîtres de la littérature anglaise.
 Le roman a été adapté au cinéma par James Ivory en 1985 sous le titre Chambre avec vue.
Le début:

- La Signora n'avait pas le droit de nous faire ça, dit Miss Bartlett, — non, pas le droit. Elle nous avait promis deux chambres au midi avec vue sur le paysage, et attenantes, or, ces chambres donnent au nord, donnent au nord sur une cour, et elles sont très loin l'une de l'autre. Oh! Lucy!


Mon petit mot
Après la lecture il y a quelques semaines de Monteriano de E.M. Forster 
qui m'avait séduite, tant pour la plongée dans l'Italie des années 1900 que pour la langue, Avec vue sur l'Arno s'imposait, on retrouve les fameux Baedeker, en route pour le voyage!
Là encore, le même plaisir à la lecture, humour, décalage, peinture de la société, des rapports hommes-femmes, de l'église et de la religion, un vrai bonheur! Présence également de références artistiques et musicales, du piano à Parsifal, bref, séduite une nouvelle fois!
Allez, je l'avoue, j'ai préféré la première partie, qui se passe à Florence, parce qu'elle m'a rappelé mon propre séjour dans cette ville, des rives de l'Arno à Fiesole, des églises aux ponts, de Santa Croce à Santa Miniato, de la Piazza della Signoria, sa loggia, sa fontaine, ses statues... (bref, cela donne d'ailleurs de furieuses envies d'y retourner!).

Mon album souvenirs: de mon séjour à Florence


Un livre qui participe bien sûr au challenge :


8 commentaires:

  1. Un livre que tu me donnes envie de lire, surtout après notre voyage...
    Très belle soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela permettre de le prolonger en beauté! Ou de donner envie d'y repartir sans attendre...
      Bonne soirée!

      Supprimer
  2. Que j'aime cet auteur et ce roman -là en particulier mais j'aime "Maurice" aussi,Monteriano, Howards End. Je suis d'accord avec toi: la partie à Florence est celle que je préfère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut d'ailleurs que j’ajoute Maurice à ma liste d'envies! Bonne journée!

      Supprimer
  3. Très beau livre.Et Florence reste en nous pour toujours.J'ai jadis chroniqué la trilogie cinéma Ivory-Forster.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il va falloir que je trouve le film! Bonne journée!

      Supprimer
  4. Un livre propice au voyage à FLorence on dirait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait, on retrouve de nombreux sites... et cette atmosphère qui donne envie d'y retourner!

      Supprimer

Comments system