vendredi 8 février 2013

Les femmes savantes Molière Delcampe


Les Femmes savantes, Molière, CDRT Nouvel Olympia Tours 7 février
Mise en scène Armand Delcampe

Assistant mise en scène: Jean-François Viot
Décor et costumes: Gérald Watelet
 Lumières:Jacques Magrofuoco
Régie vidéo:Quentin Huwaert
Régie lumières: Jacques Perera
Construction décor: Mathieu Regaert Marc Cocozza
Direction technique: Jacques Magrofuoco

Avec Henriette : Agathe Détrieux
Armande : Morgane Choupay
Philaminte : Nathalie Willame
Bélise : Cécile Van Snick
Chrysale : Patrick Brüll
Martine : Marie-Line Lefebvre
Clitandre : Julien Lemonnier
Trissotin : Pierre Poucet
Ariste : Freddy Sicx
Julienne : Julie Thiele
Vadius : Alain Eloy
Le notaire : Jean-François Viot

Le début:

Acte I  Scène I

Armande, Henriette
Armande
Quoi ? le beau nom de fille est un titre, ma soeur,
Dont vous voulez quitter la charmante douceur,
Et de vous marier vous osez faire fête ?
Ce vulgaire dessein vous peut monter en tête ?

Henriette
Oui, ma soeur.

Les femmes savantes
L'occasion de replonger une nouvelle fois dans les classiques!
Un peu débordée en ce moment, ce sera bref, mais la soirée était agréable:

Une famille qui s'oppose, les concepts d'éducation, de mariage, les rapports au sein du couple, et au sein de la société,  sincérité ou culte des apparences, combat entre pragmatisme et idéologie,  manipulation d'un gourou, thèmes comme souvent à être toujours d'actualité.
Mariages d'intérêt, d'amour, second choix, alliance de la raison et du cœur, en dépit des différences sociales et financières, mésalliance…TartuffeL'école des femmes,on retrouve des similitudes d'une pièce à l'autre, et des propos qui s'ils font sourire, font aussi réfléchir.

Un traitement de la pièce en apparence burlesque (les costumes des femmes savantes, mi danseuses de charleston, mi-orientales), un Clitandre au look très séducteur , une Armande touchante, une Bélise très drôle, un décor simple et efficace, des ombres chinoises, des projections de pages de dictionnaire... et un texte bien servi par la distribution, comme par exemple pour ne citer qu'eux le couple Nathalie Willame -Philaminte et son mari- Patrick Brüll .

un pas de plus dans le : 


et un de plus pour le challenge théâtre en scène:

10 commentaires:

  1. Douze comédiens comme les douze syllabes de l'alexandrin et point de Lépine
    C'est peut-être pour la parité? et du coup
    Julien est devenu Julienne !!!
    Amusant
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que le clin d'oeil était amusant!
      Bonne soirée!

      Supprimer
  2. Un texte qu'il est toujours agréable de (re)découvrir. Je ne suis pas, a priori, attirée par le burlesque dans Molière mais d'après ce que tu dis, cela semblait fait avec intelligence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ça restait soft! Bonne soirée et bon week-end!

      Supprimer
  3. Ah, que je suis déçue ! J'avais réussi à décrocher des places grâce à la représentation ajoutée cette après-midi, j'étais contente, et voilà qu je me fracture le poignet hier soir : impossible de conduire :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aie, mince, j'espère que tu ne vas pas être coincée trop longtemps, ne pas pouvoir conduire, c'est vite très pénible, sans parler de tous les gestes du quotidien... courage...

      Supprimer
  4. Cela a l'air très sympa : pas trop grotesque, j'espère ? C'est en effet le risque, pas du texte mais de ce type de mise en scène.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, c'était vraiment très soft, j'ai vu beaucoup plus déjanté, là, rien d'affolant!

      Supprimer
  5. les femmes savantes ... souvenir scolaire !
    colorés les costumes, comme le maquillage !
    bize

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un peu de gaité (et de soleil :)!)
      bises!

      Supprimer

Comments system