mercredi 16 janvier 2013

La reine Ruy Blas costumes

Pour faire suite à l'article autour de Ruy Blas, je reprend ma série d'articles autour des grands rôles du théâtre féminin et de quelques costumes portés par les grandes actrices qui ont interprété ce rôle.
Si elle n'est finalement pas présente dans un grand nombre de scène, c'est le personnage au cœur de toutes les intrigues, qu'elles soient amoureuses (Ruy Blas, Guritan), ou de la vengeance de Salluste.
Une Reine délaissée par son mari, se sentant étrangère, prisonnière dans son propre palais, nostalgique de son enfance en Allemagne, qui souffre du pesant protocole de la cour... et la rend prête à vivre une histoire romanesque...

Extraits de ses répliques de l'acte II

La Reine:
Elle rêve un instant, puis s'arrache vivement à sa rêverie. À part.
Je ne veux pas penser !
Ce que j'ai dans l'esprit, je voudrais le chasser.
À Casilda.
Va chercher dans ma chambre un livre... – je suis folle !
Pas un livre allemand ! Tout en langue espagnole !
Le roi chasse. Toujours absent. Ah ! Quel ennui !
En six mois, j'ai passé douze jours près de lui.
[...]
Ne pouvoir, – ô mon Dieu ! Qu'est-ce que je ferai ?
Ni sortir, ni jouer, ni manger à mon gré !
Vraiment, je meurs depuis un an que je suis reine.
[...]Dans ma bonne Allemagne, avec mes bons parents !
Comme, ma soeur et moi, nous courions dans les herbes !
Et puis des paysans passaient, traînant des gerbes ;
Nous leur parlions. C'était charmant. Hélas ! Un soir,
Un homme vint, qui dit, – il était tout en noir,
Je tenais par la main ma soeur, douce compagne, –
" Madame, vous allez être reine d'Espagne. "
Mon père était joyeux et ma mère pleurait.
Ils pleurent tous les deux à présent. – en secret
Je vais faire envoyer cette boîte à mon père,
Il sera bien content. – vois, tout me désespère.
Mes oiseaux d'Allemagne, ils sont tous morts.
Casilda fait le signe de tordre le cou à des oiseaux, en regardant de travers la camerera.
Et puis
On m'empêche d'avoir des fleurs de mon pays.
Jamais à mon oreille un mot d'amour ne vibre.
Aujourd'hui je suis reine. Autrefois j'étais libre !
Comme tu dis, ce parc est bien triste le soir,
Et les murs sont si hauts, qu'ils empêchent de voir.
– Oh ! L'ennui !

J'en avais déjà parlé: Sarah Bernhardt dans le rôle de la reine
Sarah Bernhardt

Sarah Bernhardt en costume de Doña Maria de Neubourg dans Ruy Blas à la Comédie-Française
 photographie Etienne Carjat1879   BNF

Sarah Bernhardt dans le costume du rôle de la reine, Ruy Blas
et son costume:
Costume porté par Sarah Bernhardt, rôle de La Reine dans « Ruy Blas », 1872 Photo CNCS / Pascal François


Dans la version film de 1948 Ruy Blas. Réalisation, Pierre Billon. Scénario, Jean Cocteau. Avec  Danielle Darrieux ,  Jean Marais.

Dans la version diffusée cette semaine, costumes de Thibault Welchlin,
La reine, Juliette Rizoud et Casilda, Yasmina Remil



la reine dans Ruy Blas : maquette de costumes par Albert, Alfred Dessinateur, 1872, bnf


Boulanger Louis (1806-1867) Maquette de costumes pour Ruy Blas  la reine (1ere acte)


Costume de Maxime de Thomas pour la reine


Comédie française, maquette de costumes Ruy Blas : La reine (Rachida Brakni) Ezio Toffolutti (costumier) ; Brigitte Jacques-Wajeman (metteur en scène) 2002



La Reine (Colonna-Romano) Alexandre Benois (costumier) 1927
 la Reine (Colonna-Romano) Alexandre Benois (costumier) 1927

2 commentaires:

  1. Très beau billet! J'aime le passage que tu cites, je le trouve plein de retenue, de finesse pour traduite la nostalgie de l'exil..
    Je ne savais pas que Danielle Darieux avait interprété la reine au cinéma. J' lajoute au challenge romantique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c’est un personnage que je trouve très touchant...
      Bonne journée!

      Supprimer

Comments system