mercredi 11 juillet 2012

Les calendes de septembre de Anne de Leseleuc

Les calendes de septembre de Anne de Leseleuc , dans la série : Les enquêtes de l'avocat Marcus Aper
Collection Grands Détectives  10/ 18


Présentation de l'éditeur
Lorsque débute les Calendes de septembre, Marcus Aper, brillant avocat né en Gaule au début du 1er siècle de notre ère, vient de s'installer à Rome. C'est alors qu'éclate l'affaire d'Illyrie. Les contribuables de cette province refusent de payer l'impôt. Le légat se rend à Rome où l'empereur choisit Marcus pour défendre la cause du légat. A l'ouverture du procès le légat est assassiné... Marcus Aper va mener l'enquête. ANNE DE LESELEUC est docteur en Histoire et Civilisations de l'Antiquité. Elle est l'auteur, notamment, de la série des « Marcus Aper » aux éditions 10/ 18 et de Vercingétorix ou l'épopée des rois gaulois, paru aux éditions de l'Archipel.

Le début:
Marcus Aper s'était réveillé avec les premières lueurs du jour. Il était de bonne humeur. En ce premier jour du principat de Titus, l'avocat gaulois avait atteint les sommets de la gloire oratoire. Il avait trente-neuf ans. Il venait de faire triompher les droits des citoyens d'une province en obtenant la condamnation d'un magistrat reconnu coupable d'abus de biens publics.

Mon petit mot : Un livre choisi pour prolonger le séjour en Italie et la visite de Pompéi, et qui se relève être une lecture très plaisante.
Outre les deux intrigues qui se croisent (même si la chute se devine assez vite) , meurtres, disparition, un livre très instructif sur le monde romain, les rouages de la justice, la difficile gestion des provinces, la situation en Illyrie...
C'est aussi l'occasion de retrouver Pline et une autre vision de l'éruption du Vésuve, bref, un moyen de replonger dans deux voyages passés, à Rome et Pompei.
C'était ma première lecture de cette série et je n'hésiterai pas à l'occasion à replonger dans un autre volume des aventures de l'avocat d'origine gauloise!

Lu dans le cadre des challenges :

Ma liste de lectures autour de l'Italie

4 commentaires:

  1. Un auteur dont j'entends parler depuis mes études de lettres, et que je n'ai jamais lu.
    Je prends note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le côté historique est vraiment bien fait, et même si l'intrigue policière est peut-être un peu légère, c'est un bon moment de lecture!

      Supprimer
  2. Je ne connaissais ni cette série ni ton blog que j'ai trouvé dans un commentaire chez Sharon. Je lis avec plaisirs les Montanari ou les Saylor qui écrivent le même genre de romans policiers dans l'antiquité.
    Je note donc cette auteure-là avec mes sincères remerciements.

    Le Papou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et moi je vais noter ceux ci en échange!
      Bonne journée!

      Supprimer

Comments system