mercredi 27 juin 2012

Médée de Christa Wolf

Toujours dans ma série autour du personnage de Médée, je viens de lire : Médée de Christa Wolf
Présentation de l'éditeur
Six voix nous donnent en plusieurs récits les clés de ce roman qui, au travers d'une réécriture de l'histoire antique, fustige l'establishment allemand et en fait le procès. Mais en revisitant ici l'histoire légendaire de la magicienne Médée, Christa Wolf affronte aussi son propre passé avec une bouleversante sincérité.  La romancière allemande Christa Wolf est morte à Berlin ce jeudi 1er décembre 2011. Née en 1929 en Prusse Orientale, elle est l'auteur de nombreux livres, généralement pleins de douleurs et de questions sur l'identité allemande, comme "Christa T." (1968), "Trame d'enfance" (1976), "Nulle part" (1979) ou "l'Incident" (1987). Figure de proue de la littérature est-allemande, et membre du parti unique SED dès sa fondation en 1949, elle fut accusée lors de la Réunification de collusion avec le régime communiste de RDA.
Mon petit mot
Une relecture du mythe, à la lumière des affres de l'Allemagne du XXème siècle, mais aussi par la voix cette fois d'une femme.
Une Médée victime et bouc-émissaire , son statut d'étrangère mis en avant, un angle d'attaque choisi qui donne la parole non seulement à Médée mais aussi à Jason, et à leur entourage, rivalité, jalousie, communautarisme, religion, choix politiques, idée de la justice, en autant de monologues propices à autant de mises en voix, pour un livre qui à mes yeux est un complément indispensable à la lecture de la Médée d'Euripide et de Corneille et vice-versa.

A lire, en le replaçant dans le contexte de l'Allemagne des deux guerres mondiales puis de la chasse aux communsites.
Un livre qui fait aussi réfléchir sur les rumeurs et comment un même fait peut être interprété de bien des façons et totalement détourné... un livre qui ne peut que faire dire également qu'en 2500 ans depuis Euripide, bien peu de choses ont changé...

L'opéra Médée de Michèle Reverdy



Michèle Reverdy a écrit en 2001 un opéra, Médée d'après le roman de Christa Wolf, créé à l'Opéra de Lyon en 2003 dans une mise en scène de Raoul Ruiz
Médée [1999-2001] opéra en onze scènes et un prologue sur un livret de Kaï Stefan Fritsch et Bernard Banoun, d'après Medea-Stimmen [1996] de Christa Wolff
Françoise Masset, Médée, soprano • Jean-Louis Serre, Jason, baryton • Christian Tréguier, Akamas, basse Sophie Pondjiclis, Agamède, mezzo-soprano • Magali Léger, Glaucé, soprano
Chœur de l'Opéra National de Lyon Alain Woodbridge, chef de chœur
Orchestre de l'Opéra de Lyon  Pascal Rophé, direction

Abreuvée aux multiples variantes du mythe et à travers le regard de Christa Wolf, Michèle Reverdy livre sa lecture, moderne et féministe, de la légende antique : la mère impitoyable et meurtrière s’efface devant une femme libre et généreuse, victime de la jalousie des Corinthiens. Séduite par ce personnage excessif et tragique, la compositrice signe ici son cinquième opéra. Structuré en onze scènes en écho aux onze monologues du roman initial, l’ouvrage se resserre autour de cinq personnages et d’un chœur à la fois confident, témoin et accusateur.

Le début de cette Médée:

Même des dieux morts gouvernent. Même les malheureux craignent pour leur bonheur. Langue du rêve. Langue du passé. Aidez-moi à sortir de ce puits, à me débarrasser du cliquetis dans mon crâne, pourquoi entends-je des armes s'entrechoquer, sont-ils en train de se battre, et contre qui , mère, ce sont mes Colchidiens, est-ce leur joute que j'entends dans notre cour intérieure, ou suis-je ailleurs, ce cliquetis ne fait que croître.


Mes autres  articles sur Médée
Récapitulatif des articles autour du rôle de Médée:
Médée dans les fresques antiques, le mythe  et ses variations
Médée au théâtre, d'Euripide à Corneille
Médée, vue par Christa Wolf
 Médée dans l'art
Médée : interprètes et costumes de scène
 

4 commentaires:

  1. cette Médée et Christa Wolf m'ingtéressent, je viens de rencontrer encore une autre Médée (et surtout jason) dans Odessa Transfer Chroniques de la Mer Noire par Théodoroupolos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note les références de celui ci, merci!
      Bon week-end!

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas cette réécriture, je note !

    RépondreSupprimer
  3. je te le conseille vraiment, très intéressant!

    RépondreSupprimer

Comments system