mardi 30 avril 2013

Place de Sienne, coté ombre Carlo Fruttero et Franco Lucentini

Fruttero Carlo et  Lucentini Franco Place de Sienne, coté ombre


Vous êtes un parfait couple moyen milanais : l'avocat Maggioni et sa femme Valeria, en route dans une voiture moyenne pour Sienne. Survient un formidable orage : des chevaux passent dans la brume, Madame reconnaît la route qu'il faut prendre à gauche et se trompe d'embranchement ; vous voici débarquant dans une villa luxueuse où des Siennois raffinés, doublés de deux serviteurs philippins, vous abritent.
C'est là l'enclenchement de l'engrenage. Qui explique que trois jours plus tard, pour la grande course du Palio, vous, Monsieur, vous trouviez à une fenêtre en compagnie de la trop jolie et trop jeune Ginevra ; cependant que vous, Madame, observez la course d'une autre fenêtre, appuyée à l'épaule du don Juan Guidobaldo. Vous observez la course, mais, à vrai dire, chacun épie surtout l'autre. Et c'est bien autre chose encore que vous êtes là à attendre, à tenter de comprendre. Qui donc est le jockey Puddu, sorte de gnome grossier et triomphal, qui vous a mordue très incongrûment, Madame ? Et qu'est-ce que ce mort trouvé dans la villa, une vipère autour du cou ? Et qu'est-ce que cette histoire embrouillée du Palio disputé par dix-sept contrade (quartiers) cependant que six contrade «mortes» n'ont plus le droit de courir ? Et quel rapport entre toutes ces contrade et les habitants de la villa?
Autant d'énigmes auxquelles vous ne pourrez plus vous arracher -peut-être bien parce que c'est avec vous-même qu'à la fin de l'enquête vous avez rendez-vous. 

Incipit
Voilà maintenant plus d'une demi-heure que l'avocat Maggioni est posté à cette fenêtre; en dessous de lui continue à défiler avec une extrême lenteur le cortège qui précède la course du Palio de Sienne.

Mon avis : Livre lu au retour d'une semaine en Toscane, conseillé par la guide qui nous avait fait découvrir Sienne, que l'on retrouve avec plaisir dans ce livre surprenant... polar? Non, plus que ça..., on va de surprises en surprises, tout en replongeant avec plaisir dans cette ville particulière.


 

2 commentaires:

  1. Je découvre ton billet avec le mois italien :)
    J'avais commencé leur roman sur Turin en n'étant pas capable d'aller au delà de la page 30. Il faudrait que je retente avec celui-ci peut-être (je suis une amoureuse de Sienne).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'était les débuts du blog, brève critique! Mais j'en garde toujours un bon souvenir, même si les détails se sont estompés!

      Supprimer

Comments system