mercredi 14 novembre 2018

Magasin général Tome 3 Les hommes

  • Dessin et scénario : Régis Loisel - Jean-Louis Tripp
  • Couleurs: François Lapierre
  • Casterman

J'avais quitté la semaine dernière à la fin du tome 2, Marie et le village avec une note d'espoir, apportée par la présence de Serge, le cuisinier étranger.


Oui, mais voilà...
Les hommes, qui avaient travaillé dans le bois tout l'hiver, sont de retour... et voient d'un très mauvais oeil le nouvel arrivant qui a monté un restaurant à succès au village.

Les préjugés et la jalousie vont bon train, hommes et femmes s'opposent, dans une atmosphère plus sombre que le précédant opus.
La peur de l'étranger, de l'inconnu, des thèmes hélas intemporels, bien traités par les auteurs.

Et puis il y a l'histoire intime de Marie et de Serge, avec là aussi plus d'émotions que dans le tome 2... et une impatience certaine à lire le 4!
Marie se révèle, une sacré détermination derrière des peurs et ses peines, un beau personnage !

L'arrivée du printemps leur apportera-t-elle un peu d'apaisement et de baume au coeur?
A suivre!



quebecennovembre_600



Résultat de recherche d'images pour "bd de la semaine"

lundi 12 novembre 2018

Les chants du large Emma Hooper

Les escales
traduit de l'anglais (Canada) par Carole Hanna

Pour poursuivre dans les lectures qui font voyager!


Cap cette fois sur le Canada, et plus précisément une petite île perdue, du côté de Terre-Neuve, où vivent un jeune garçon : Finn, sa sœur Cora et leurs parents.

Les conditions de vie y sont particulièrement rudes, le climat, la disparition des poissons, la crise de la pêche... 
Les habitants partent les uns après les autres, fortement incités par les autorités, et c'est dans une île quasiment déserte que se déroule l'histoire. Les parents ont fait le choix de partir travailler en alternance dans l'Alberta, et ne se croisent plus qu'autour du ferry. 

Face à cette structure familiale éclatée, chacun des deux enfants va réagir de façon différente, mais avec un point commun : la musique. 
Elle donne son titre au roman et y est très présente, les chants des marins, des femmes qui confectionnent les filets de pêche, les berceuses, les musiques jouées à l’accordéon et au violon, la danse...

Emma Hooper remonte le temps, à l'enfance des parents de la famille que nous suivons, du temps où l'île était beaucoup plus animée,  et qui permet de mieux comprendre leur attachement à cette terre. 
Elle entremêle la narration de légendes, de paroles de chansons... et compose une très belle histoire, avec un dépaysement garanti !

L'auteure est elle même musicienne , un univers à découvrir sur son site pour prolonger la lecture :
http://www.emmahooper.ca


Résultat de recherche d'images pour "emma hooper"


Les dix-sept valises, Isabelle BARY





 

dimanche 11 novembre 2018

LA NOSTALGIE DU FUTUR PIER PAOLO PASOLINI et GUILLAUME LE BLANC / CATHERINE MARNAS #Tours


photo

de Pier Paolo Pasolini et Guillaume Le Blanc , mise en scène Catherine Marnas

Assistantes à la mise en scène Rita Grillo et Odille Lauria
Scénographie Carlos Calvo
Son Madame Miniature assistée de Jean-Christophe Chiron
Lumières Michel Theuil assisté de Clarisse Bernez-Cambot Labarta
Conception et réalisation des costumes Edith Traverso assistée de Kam Derbali
Création vidéo Ludovic Rivalan
Régie plateau pendant la création Cyril Muller
Construction décor Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine


avec Julien Duval, Franck Manzoni, Olivier Pauls,Yacine Sif El Islam et Bénédicte Simon


Quel regard Pasolini porterait-il sur le monde d'aujourd'hui?
Sa pensée est-elle devenue ringarde ou toujours brûlante d'actualité?

Catherine Marnas travaille depuis longtemps autour de l’oeuvre de Pasolini, dont elle a déjà monté Premier conte sur le pouvoir et Le Pacte de Pierre. Avec le philosophe Guillaume Le Blanc, elle a conçu un spectacle qui mêle tranches de vie et interview fictive de Pasolini et tranches de vie d'aujourd'hui, qui replacent cette parole dans l'actualité.

Il y a des passages très drôles  (quand un des protagonistes s'interroge sur la nostalgie et repense aux nuggets de son enfance, quand un autre s'enflamme sur la description des lucioles, ou encore la reconstitution d'une scène de tournage où tout va mal...), d'autres plutôt poétiques ou tendres, entre un corbeau qui parle et deux vagabonds - clowns tristes (quand ils nagent la nuit...) , d'autres très forts quand les comédiens disent en choeur un texte (et le spectacle aurait peut-être pu s'arrêter juste après?) ...  comme une sorte de collage de la vie et de la pensée de Pasolini, dont il n'est pas si simple de parler !


C'est donc l'occasion de (re)découvrir Pasolini, personnellement, si je connais un peu le cinéaste, je connais mal le poète et l'écrivain, plusieurs textes sont insérés au spectacle, qui donne vraiment envie d'en lire - voir d'avantage!

Et les thèmes contre lesquels il déployait sa "rage" sont effectivement toujours actuels : les laissés pour compte ne sont plus forcément les mêmes, les migrants non plus, mais la misère est toujours la même...

Bref, un spectacle un peu OVNI  , mais tout à fait intéressant!



vendredi 9 novembre 2018

A son image de Jérôme Ferrari

Actes Sud

Voilà un roman qui place d'emblée de lecteur au coeur de son sujet: il s'ouvre quasiment sur l'accident de voiture fatal à Antonia, une jeune photographe corse dont il va, le temps de ses funérailles, nous relater la trop courte vie.

Chaque chapitre s'ouvre par l'intitulée d'une photo qu'elle aurait prise, et nous offre autant d'instantanés de sa  vie : la naissance de sa passion pour la photographie, les liens avec les mouvements indépendantistes corses, sa vie sentimentale, son travail "alimentaire" au sein d'un journal local, puis son départ en Yougoslavie pour couvrir les combats, le difficile retour, les interrogations sur le sens de tout cela et sa "reconversion" comme photographe de mariage.
L'histoire d'un échec...

Au fil de ces passages, on creuse des interrogations autour du rôle du photographe, de guerre en particulier. Jérôme Ferrari convoque plusieurs exemples bien réels autour de son héroïne, et si le propos est très intéressant, ces sortes de parenthèses m'ont empêchée d'éprouver au final beaucoup d'empathie pour Antonia, en ayant l'impression de lire parfois plus un essai socio-historique qu'un roman.
C'est aussi un intéressant tableau de la Corses de ces dernières décennies. 

De quoi réfléchir en tout cas sur les médias et les représentations de la violence en particulier !





Les dix-sept valises, Isabelle BARY






jeudi 8 novembre 2018

Lever de soleil dans la brume et chevaux



Pour le thème du mois de #EnFranceAussi, décembre s'annonce bucolique, tandis que novembre s'intéressait à Halloween et à l'automne... cet article est un peu entre les deux!
Il y a la brume des matins d'automne qui donne une atmosphère totalement féérique à la nature,  voir passer dans le ciel une sorcière sur son balai me surprendrait à peine, et puis il y a mon modèle préféré, qui a son espace ailleurs sur la toile, mais que je ne pouvais pas ne pas choisir pour cette séance!


Observer le soleil se lever en sa compagnie, un de nos merveilleux bonheurs partagés...
Le soleil se lève juste au dessus de la forêt, pile dans une trouée entre les arbres...



Un peu plus de 23 ans de  vie commune, titchou et moi... Des années de complicité sportive, des concours, des balades, toutes sortes de fantaisies et de bonheur...
Depuis quelques temps, c'est un autre rythme, avec une santé pas toujours au beau fixe mais toujours de merveilleux moments partagés... S'ancrer dans le présent tout simplement, et profiter de l'instant en contemplant la même journée qui commence...

 Cela monte doucement au dessus des arbres... , on découvre aussi petit copain de pré...
le soleil devient un vrai projecteur!
Et en quelques minutes tout se déchire, ne reste qu'un léger voile de brume... et une explosion de couleurs!

 Côté chevaux, c'est l'heure du petit déj, ça ne rigole plus, il n'y a plus que le seau qui compte!



 et l'on ramasse bien les miettes ensuite à l'endroit où le repas a été servi!






 La nature autour est superbe, ce sont vraiment des matinées d'automne qui donnent envie de partir en balade!


 La vallée de L'Indrois se transforme en montagne de brume!
 Les mêmes en version dorés par le couchant!

Mon papychou et ses 26 ans, et le poulain d'une amie qui lui tient compagnie.

Bonne journée à tous !

mercredi 7 novembre 2018

Magasin général Tome 2 Serge

  • Dessin et scénario : Régis Loisel - Jean-Louis Tripp
  • Couleurs: François Lapierre
  • Casterman
 

J'avais enfin découvert le Tome 1 de cette série à la fin du dernier "novembre au Québec"
Magasin général Tome 1 Marie
j'avais réservé depuis longtemps la suite à la bibliothèque, et me voilà donc replongée avec bonheur dans le aventures de ce petit village perdu du Québec!



Cette fois l'hiver est bien là. La neige recouvre les planches, Marie, la jeune veuve, tente de se reconstruire, tandis qu'à Notre-Dame-des-Lacs, les hommes sont partis travailler au bois pour l'hiver, laissant une communauté réduite aux femmes, enfants et vieillards.

C'est alors que débarque Serge. Un étranger, un inconnu... qui n'a pas fini de susciter les médisances du groupe de bigottes !
C'est Marie qui le prend sous son aile et qui l'héberge, tandis que les commérages vont bon train...
Serge va la faire revenir peu à peu à la vie, tandis que le défunt mari intervient régulièrement, comme en voix off.
De la délicatesse, de la tendresse... 

Et puis il a bien des talents cet étranger, sa cuisine en particulier....

 Bref, j'aime toujours autant l’atmosphère qui se dégage de ces albums, cap sur le tome 3 la semaine prochaine!



Résultat de recherche d'images pour "bd de la semaine"
quebecennovembre_600

mardi 6 novembre 2018

Festival d'Avignon #off19 #theatre #spectacle #culture #Avignon

A vos agendas!
Le festival off aura lieu du 5 au 28 juillet 2019! 
J'y serai normalement pendant une grosse semaine, déjà hâte!

Avec quelques uns des meilleurs souvenirs de l'année dernière encore bien en mémoire!

lundi 5 novembre 2018

J'irai danser (si je veux) - Marie-Renée Lavoie #québec #lecture

Un peu de légèreté pour cette première participation à "novembre au Québec"!

paru le 16/05/2018 

Et avec ce J'irai danser (si je veux) de Marie-Renée Lavoie , mon vocabulaire québécois côté disputes et insultes s'est drôlement étoffé!

La langue, si chantante, est vraiment ce que j'en retiendrai, on se croirait vraiment de l'autre côté de l'Atlantique, une véritable immersion!

Le mari de Diane vient de la quitter pour une pitoune, et nous allons la suivre dans les semaines qui suit, d'abord plutôt au fond du gouffre puis remontant peu à peu la pente.
Il faut dire qu'elle est bien entourée, entre sa psy et son amie tout sauf triste, qui va lui redonner le goût de frencher (flirter) , sans parler des voisins, et autres collègues de travail, la galerie de personnages fait souvent sourire!

Il y a quelques scènes vraiment drôles, une danse sur une terrasse, une attaque contre une souffleuse à feuilles, le rire n'est jamais loin du désespoir !

Bref, une lecture plaisante entre humour noir et plaisir de la langue!

J'avais beaucoup aimé de la même auteure
http://lecture-spectacle.blogspot.com/2017/11/la-curieuse-histoire-d-un-chat-moribond.html


quebecennovembre_600

samedi 3 novembre 2018

La révolte par Clara Dupont-Monod Aliénor d'Aquitaine #Chinon #touraine

éditions Stock

Aliénor d'Aquitaine,  Henri II Plantagenêt , Richard Coeur de Lion... des noms qui ont marqué l'histoire!
Et quand le roman s'en empare, cela donne une fresque historique intéressante, qui donne chair et sentiments à ces grandes figures du Moyen-Age!

Ici, c'est le fils, Richard, pas encore Coeur de Lion, qui raconte comment sa mère et lui en sont venus à prendre les armes contre son père "le Plantagenêt".
Des troubadours aux croisades, de l'Aquitaine à Paris, de la Touraine à l'Angleterre,  de stratégies politiques et militaires en conflits d'alcôve, à la fois instructif et plaisant à lire!


J'avoue que je connaissais très mal cet épisode de l'histoire, gardant du trio l'image de leurs gisants dans l'abbaye de Fontevraud où ils sont réunis pour l'éternité après s'être tant déchiré sur terre!
File:Gisant d'Aliénor.jpg
Aliénor et Henri


Pourtant, dans ma région, ce sont des noms qui reviennent souvent au fil des visites des monuments, par exemple à la Chartreuse du Liget, à quelques kilomètres de Loches (je vous en parlerai un jour ! ) fondée par Henri II en expiation du meurtre de Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry, assassinat qui fait partie des faits historiques mentionnés dans le livre.

J'ai apprécié de redécouvrir la vie assez extraordinaire de celle qui fut deux fois reine, de France et d'Angleterre, et qui ne baissa jamais les bras.
En effet, elle a tout d'un personnage romanesque!
Pour le reste, comme le mentionne l'auteure, il y a du vrai, il y a de l'imaginaire, à chacun de prolonger sa lecture s'il le souhaite par des manuels d'histoire pour en savoir plus, mais pour faire connaître cette grande figure féminine de l'histoire ce roman est un très bon point de départ!

Juste un regret, j'aurai volontiers lu un chapitre ou deux supplémentaires sur la fin de sa vie!

 Toujours dans la région, une représentation présumée d'Aliénor et d'un de ses fils Chapelle Sainte Radegonde de Chinon
 https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Chapelle_Sainte-Radegonde_de_Chinon?uselang=fr





Les dix-sept valises, Isabelle BARY

jeudi 1 novembre 2018

Chaumont sur Loire à l' automne vallon des brumes #EnFranceAussi #halloween

Suite et fin des articles sur notre journée de visites au domaine de Chaumont-sur-Loire!

Nous y étions fin octobre au moment des "Splendeurs d’automne" du 22 octobre au 4 novembre, de quoi donner un charme particulier à la visite du parc.
Ce sont les derniers jours pour en profiter, n'hésitez pas!

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par "Le coin des voyageurs" ce mois ci chez https://tupariscombien.com/

 Le thème de ce mois était Halloween, pas forcément très inspirant pour moi. Mais si la fête ne me parle pas vraiment, l'ambiance de cette période de transition automne - hiver oui!
Entre les couleurs des arbres, le rouge des érables, les champignons cachés dans la mousse,  

 les grenouilles qui cachent peut-être des princes charmants
les bonnes soupes d'automne comme celle dégustées à midi dans le parc du château
cela oui!

Et quand en prime citrouilles et coloquintes se transforment en oeuvres d'art, c'est partit pour une balade photo dans le parc du domaine de Chaumont sur Loire à la recherche des cucurbitacées !




 ma préférée: l'oeuvre de gauche, tout en légèreté ....



 et les coloquintes cols de cygnes!



le pont levis est bien gardé!












Mais pour l'ambiance Halloween, le mieux encore d'aller jouer à se faire peur et à se perdre dans le vallon des brumes...

un parcours dans les feuilles mortes et la brume, de quoi imaginer la présence de sorcières et autres fantômes sans difficulté!


Trouverez vous la sortie?
Bref, une belle journée à Chaumont!

Je file voir ce que les participants de ce rendez-vous ont découvert, peut être plus en rapport direct avec halloween!
les liens sont là!

Et pour mémoire, les trois premiers articles sur cette journée à Chaumont sur Loire
Domaine de Chaumont-sur-Loire 1 : festival des jardins automne 2018 la pensée
Chaumont-sur-Loire visite du château et envol de montgolfières
Chaumont sur Loire parc et art contemporain

Comments system