lundi 16 juillet 2018

Bérénice 34-44 de Isabelle STIBBE #off18

Mise en scène : Pierre-Olivier SCOTTO
Avec:  Violette ERHART
Costumes Claire DJEMAH
 du 6 au 29 juillet - relâche les 10, 17, 24 juillet , à 20h45 au théâtre de la CARRETERIE

1934. Bérénice Kapelouchnik est une adolescente juive, passionnée de théâtre. Elle finit par rentrer au conservatoire, puis à la Comédie Française contre la volonté de son père. Mais la guerre éclate, et tous les Juifs doivent être expulsés de la Maison de Molière.
Durant cette période sombre de l’Occupation, nous découvrons les travers et les ambigüités de la Comédie Française et de ses occupants : Jacques Copeau, Louis Jouvet…
Dans ce seul en scène, nous suivons cette comédienne dévorée par sa passion viscérale pour le théâtre, qui préférera renier jusqu’à son nom, son identité, pour rester sur les planches plutôt que de céder au chantage du régime de Vichy.

photos



Pourquoi ce spectacle?

Parce que j'ai apprécié le roman et que j'étais curieuse de découvrir son adaptation théâtrale en version "seule en scène"! 
http://lecture-spectacle.blogspot.com/2013/02/berenice-34-44-isabelle-stibbe.html

Mon petit mot

Totalement séduite par cette adaptation!

Un spectacle très fidèle au texte, qui relate l'histoire dramatique de la jeune Bérénice, dont la vie oscille en permanence entre tragique et conte de fée.
Au fil de son parcours théâtral, de courts extraits de pièces sont insérés judicieusement (il faut relire ou voir la Bérénice de Racine en complément!) , mais si elle est reçue première au conservatoire puis devient une des étoiles de la Comédie Française, c'est au prix de bien des sacrifices familiaux et de déchirements.

Elle n'a pas choisi d'être juive. Elle a choisi d'être comédienne. Ce n'est pas la judéité qu'elle a embrassée, mais le théâtre... Oui, mais nous sommes en 1940... et tout va basculer lorsque le Français décide de remercier ses comédiens juifs. Cette fois, il faut choisir.... je n'en dirais pas plus pour ceux ne connaissant pas la fin.

Une mise en scène efficace, quelques accessoires, et la talent de Violette ERHART font exister tous les personnages, le père en particulier, ou encore Véra Korène, avec le même bonheur, un nom d'interprète à retenir absolument et à suivre!
Le spectacle s'achève dans l'émotion, et dans la petite salle de La Carreterie, tandis que dehors, on fête bruyamment la victoire, nous sommes ailleurs, et heureux d'avoir croisé la route de cette comédienne! 

  
A voir aussi dans cette salle
Marx - F.T.M : Fétiche ta marchandise
Parce que  les comédiens en parlent très bien, et qu'il semblerait bien que l'on y rit tout en y réfléchissant !


dimanche 15 juillet 2018

Les vies de Swann De Marc CITTI #off18

Mise en scène Marc CITTI et Delphine Ciavaldini
Théâtre du Girasole À 18h15 Durée : 1h15 - Relâches : 9, 16, 23 juillet

Avec : Elisabeth Vitali, Marion Harlez-Citti, Arnaud Dupont, Marc Citti





Après « Kiss Richard » (prix d’interprétation masculine AvignonOff 2013) et « Le temps des suricates », « Les vies de Swann » continue à raconter les aventures tour à tour échevelées, fantastiques ou mélancoliques de Mathieu Scarifi, artiste tourmenté, parfois valeureux et toujours inadapté au monde qui l’entoure (nul besoin, cependant, d’avoir vu les deux premiers volets pour comprendre et apprécier le troisième).

Pourquoi ce spectacle?

Parce qu'Avignon, c'est aussi l'occasion de suivre des compagnies, des compagnies d'une année sur l'autre, et qu'après avoir vu et apprécié
Kiss Richard Marc Citti William Shakespeare Avignon 2013
Le Temps des suricates Marc Citti #off15
il me semble évident de découvrir avec "les vies de Swann" la suite des aventures de Mathieu!


Photos



Mon petit mot

Une représentation vue dans des conditions particulières, à peine descendue du train et pendant une certaine finale... de quoi tester l’insonorisation de la salle, pas mal! 

Après Kiss Richard et Le temps des suricates, j'ai donc retrouvé avec plaisir Marc Citti et son rôle de Mathieu, comédien et auteur pas vraiment comblé, du genre pas franchement optimiste, qui vient d'être papa. Cette paternité tardive renforce ses angoisses, et est l'occasion de bien des questionnements.

Mais son fils Swann (très bien interprété par Arnaud Dupont, que j'avais déjà pu applaudir dans
LA REINE DE BEAUTE DE LEENANE et LE CECLE DES ILLUSIONNISTES et qui confirme tout son talent ) n'est pas un bébé comme les autres, puisque le voilà qui "joue" chaque nuit avec son père des scènes ... de leur avenir! Qu'elles soient toutes droit sorties de l’imagination de ce dernier et reflets de ses peurs ou de ses rêves, peu importe, on embarque avec eux!
 
Swann à 6 ans, 9 ans, 25 ans...  la confrontation avec le futur, si elle est parfois cocasse (la scène de la remise des Molières ! ) , vire parfois au désagréable, voir au tragique. 
On alterne des moments touchants, comme lorsque l'amie de Swann (Marion Harlez-Citti), relate ses cours de théâtre, et ce qui l'a fait sombrer dans l'alcool, sans parler de la scène finale... avec d'autres scènes plus légères, et des projections qui questionnent : la situation politique ou sociale, dans 15 ans, on l'envisage comment? 
Et de connaître l'avenir, cela nous ferait-il changer notre vision du présent? 
Sous une légèreté apparente, de quoi continuer à se questionner en sortant de la salle. 

Bref, un début de festival qui donne envie de "jouer", de voir jouer en tout cas,

On retrouvera Marc Citti du côté de la rentrée littéraire avec Sergent Papa:
https://calmann-levy.fr/livre/sergent-papa-9782702163597
Si encore je t’avais abandonné  pour parcourir le monde ou pour plonger  dans l’ivresse d’une trépidante vie d’artiste,  peut-être aurais-tu pu me fantasmer  en père aventurier absorbé  par des voyages extraordinaires,  mais non, j’ai toujours été là,  à quelques encablures de ta chambre  d’enfant, et pourtant si éloigné. 
Comédien à la carrière essoufflée,  Mathieu tente de renouer avec son fils Antoine,  musicien prodigieux. Au rythme des tâtonnements  de ce père absent se  découvrent la tendresse  prudente et la violence sourde des sentiments.

vendredi 13 juillet 2018

Les siciliens Giovanni Privitera

Editions Ateliers Henry Dougier (07/06/2018)

Prenez une carte du monde. Repérez la Méditerranée et essayez d'en tracer le centre. La Sicile est le nombril de cette mer-carrefour, centre historique de la planète. A la croisée des mondes, colonisés depuis plus de 3 000 ans, les Siciliens oscillent entre rationalisme occidental et tentations du désert.

Parmi ceux que l'on rencontrera : Rosa Cassata est présidente d'un mouvement indépendantiste sicilien ; Salvatore Lupo est l'auteur d'une monumentale Histoire de la mafia ; " Pasquale ", le gamin du film Respiro, nous livre une tranche de vie d'un Sicilien exilé en France ; et U Zi' Peppe, depuis Lampedusa, nous raconte comment de terre d'émigration la Sicile est devenue terre d'immigration.

 Mon petit mot

Une lecture idéale pour prolonger le voyage!

L'identité Sicilienne... son histoire, son actualité, son ressenti auprès des Siciliens d'ici et d'ailleurs, un thème qui résonne tout particulièrement après ce voyage où nous avons pu sentir bien des contrastes avec l'Italie "continentale", mais aussi d'une région à l'autre de la Sicile, tantôt tournée vers l'Afrique, tantôt vers l'Europe.

En interrogeant plusieurs Siciliens, l'auteur dresse un portrait complexe des habitants de l'île, loin des clichés et loin de la vision carte postale ou tristement déformée par l'actualité.

On ne peut bien sûr pas ne pas parler de la Mafia, ni des différentes migrations de l'histoire, mais il est aussi question de cuisine, de musique, de langue, de sport... tout ce qui peut construire une identité et comment elle évolue chez les Siciliens partis en Belgique ou à Paris et qui portent désormais un autre regard sur leurs origines et les coutumes de leurs ancêtres. 

J'ai appris également des choses que j'ignorais sur l'île, comme l'existence d'une importante communauté Arbëresh en particulier dans le village de Piana degli Albanesi. L'interview de Madame le Maire et des habitants de Lampedusa est un passage particulièrement intéressant.

 Un seul reproche à ce livre ? Trop court! J'aurais aimé creuser d'avantage certains thèmes tant ils sont nombreux à être abordés en si peu de pages, le tout de façon très claire et très accessible. C'est en tout cas un ouvrage à conseiller largement!

A prolonger par exemple par le visionage de Respiro:

ou en écoutant un de ces groupes de musique!


Merci Babelio et à l'éditeur!

Livres contre critiques
dans le cadre du
Il Viaggio 2018, vous en êtes?!!

jeudi 12 juillet 2018

spécialités culinaires de la Touraine produits régionaux #Tours #Chédigny

Après un article consacré à la gastronomie, cuisine et recettes de Sicile
pour rester dans le thème culinaire,  cette soirée dégustation de produits régionaux à Tours, au Cadeau gourmand, en compagnie d'un groupe de blogueuses tombait à point nommé !

Plaisir de mettre des visages sur des pseudos, et plaisir des papilles à goûter bon nombre de spécialités locales tout en écoutant une passionnée nous révéler l'histoire et l'origine de ses produits.
N'hésitez pas à pousser la porte et à participer à ces dégustations découvertes!

En voyage, quand j'évoque ma région, on associe tout de suite, et à juste titre, la Touraine et le vin : Chinon, Saumur Champigny, Saint-Nicolas de Bourgueil, Vouvray, Montlouis... autant de noms bien connus!
Mais côté cuisine, nous ne sommes pas en reste et les différents produits présentés au Cadeau gourmand en sont un bon exemple !
Côté poissons de Loire tout d'abord, sandre, silure, quelques saumons... déclinés par exemple en rillettes à différents parfums, idéales pour les apéritifs estivaux.
Côté rillettes toujours,  de porc cette fois, les fameuses rillettes de Tours (rien à voir avec nos rivales du Mans!), beaucoup moins grasses, 25/100 de filet, une cuisson de plus de 5 heures... et quand on les sert sur des tomates cerises, c'est une belle association ! 
Toujours pour l'apéritif, ne pas oublier les rillons cocktail!

Selon la saison, on se régalera ensuite de gibier ou de la volaille locale: la Géline de Touraine, une poule noire, mais aussi de spécialités autour du canard (je pense aux magrets fumés par exemple) , avec des associations sucrés-salés intéressantes, en utilisant les poires tapées, une autre spécialité locale datant du 16e siècle : la poire, déshydratée au four, est frappée avec un  platissoire et peut ainsi se conserver plusieurs mois, avant d'être consommée telle quelle ou réhydratée au vin, ou cuisinée.

Mon coup de coeur du soir?

Une tartine de fromage de chèvre (de nombreuses variétés sont proposées dans la région, cendrés ou non, de la pyramide de Valençay au fromage du frais à déguster à la cuillère... ici, un Sainte Maure de Touraine moelleux ), sur un confit de vin de Chinon... moi qui n'aime pas les sauces au vin rouge, ici, c'est le fruit et le sucré qui domine, une association que je referai volontiers!
Plusieurs confits de vin à tester : !




Dans la gamme "chèvre", des nouveautés à découvrir avec les produits "So chèvre"  comme des petites bouchées au lait de chèvre, riz, noix de coco...

Dans l'esprit sucré-salé, je vous conseille également le fromage de brebis du Lochois,  avec de la confiture de cerises noires... et des préparations qui mêlent fruits et vins de Loire : abricots au vin blanc de Vouvray, framboises au Rosé de Loire, fraises au vin rouge de Chinon...
photo

 

On trouve également du miel de Touraine, tout pour se régaler!

Tout ceci nous conduit vers le dessert, avec le célèbre Nougat de Tours, bien éloigné de son cousin de Montélimar : chez nous, c'est confiture d'abricot, fruits confis et macaronade, sous forme d'un petit gâteau rond !

Et pour rester dans l'amande, les macarons de Cormery... un délice!

Les vergers de la région proposent aussi des jus, des confitures... toute une gamme à découvrir! Et l'on fabrique aussi de la bière en Touraine!

Bref, entre deux visites de châteaux, de jardins, ou de musées, n'oubliez pas de découvrir les délices de la Touraine!




Si vous voulez poursuivre la découverte gastronomique, n'hésitez pas à découvrir le conservatoire de la tomate de Montlouis-sur-Loire, les asperges de Sologne, les champignons (et truffes), le safran, sans parler en se rapprochant de l'Anjou des fouées, ou fouaces petites boules de pain ou de brioche, fourrées de rillettes, de fromage de chèvre, de confiture ou de tout autre délice local. 

Et si vous passez à Chédigny au Festival de Bouche et d'Oreille le vendredi 3 et samedi 4 Aout 2018, voici ce que vous pourrez déguster:


mercredi 11 juillet 2018

gastronomie, cuisine et recettes de Sicile

En Sicile, comme partout en Italie, on se régale non seulement de monuments et de paysages, mais aussi dans l'assiette!
En salé, puis en sucré, quelques recettes et plats typiques de la Sicile croisés au fil du voyage ! J'ai essayé de trouver les recettes de certains à mettre en lien, certaines photos sont de moi, d'autres plus appétissantes encore, viennent de ces liens!


Côté salé


 les antipasti sont une façon idéale de découvrir les spécialités siciliennes: arancini, olives, tartines à la tomate séchée, charcuterie, fromage... de quoi combler les papilles!
des produits que l'on retrouve aussi en version salade


Les plus célèbres :

Les arancini  sont une spécialité culinaire de Sicile.
Ils se présentent généralement sous la forme de boulettes de riz, panées et frites, farcies de divers ingrédients. Les arancini con carne (ragù, sauce à la viande, et petits pois), de forme pyramidale ou sphérique, sont les plus courants. Il existe cependant des variantes, de forme conique, telles les arancini al burro, farcis de mozzarella, de jambon cuit, ou, les arancini con spinaci, farcis d'épinards et de mozzarella.
Dans l'Arancini al cavolfiore, le riz est remplacé ou mélangé à du chou-fleur. 
 

Dans le même genre, à consommer sur le pouce, les cazzilli, ou crocchè,  croquettes de pommes de terre de forme ovale, souvent servies avec des panelle, petits beignets faits avec de la farine de pois chiche. On les sert souvent dans de petits pains ronds.
http://www.visitsicily.info/en/panelle-e-cazzilli/


Pour moi, ce sera la version panini ! De quoi affronter une longue après-midi de visites!Un peu impressionnée au départ, et finalement, pas si gras que cela et très bien digéré!



Plus léger, idéal pour le soir:
La caponata est un plat typiquement sicilien à base d’aubergines, légume phare de cette région, de céleris, oignons, tomates, câpres et olives, généralement consommé froid, après avoir reposé quelques heures et délivré tous ses arômes.
http://www.italianfoodforever.com/2011/10/caponata/

Nous avons mangé beaucoup de poisson pendant le séjour, espadon, calamar, dorade et thon pour l'essentiel.
En version taboulé de la mer 


ou spaghetti al ragù di tonno
Le thon est encore très présent dans la cuisine sicilienne, et les pâtes ne manquent jamais!
http://www.gustissimo.it/ricette/pasta-pesce/spaghetti-al-ragu-di-tonno.htm

Les pâtes aux crevettes et au pesto de pistaches, Pasta con pesto di pistacchi e gamberi
https://blog.giallozafferano.it/pelledipollo/pasta-con-pesto-di-pistacchi-gamberi/
Les pâtes à la catanese sont une spécialité Sicilienne à base de pesto d’amandes et de pistaches.
http://foodiesandfamily.fr/spaghettis-a-la-catanese-mamamia/


La pasta alla Norma est une spécialité culinaire italienne, originaire de la ville de Catane: ce sont des macaronis ou des perciatelli, cuisinées avec une sauce tomate à l'ail, à laquelle on ajoute des aubergines frites, de la ricotta salée (ricotta infornata) et du basilic.
Le nom fait référence à l'opéra Norma, de Vincenzo Bellini.
http://www.leitv.it/cucina/ricette/pasta-alla-norma-ricetta-originale/



Côté sucré
Au fil du séjour, de nombreuses vitrines de pâtisseries nous ont fait de l'oeil!
Dans les incontournables :

La cassata, est un gâteau originaire de Sicile, à base de ricotta, d'un biscuit de type génoise, de pâte d'amande, de fruits confits et d'un glaçage au sucre, traditionnellement préparé lors des fêtes de Pâques.
L’une des variantes les plus célèbres est le minne di sant'agata, préparée à Catane lors de la fête patronale de la ville. Elle se présente sous la forme de portions individuelles, constituées d’un biscuit farci de crème et recouvert de glaçage blanc et d’une cerise confite, en allusion aux seins de sainte Agathe, arrachés pendant son martyre.




Pistaches et fraises étaient très présents dans les desserts (je retiendrais en particulier le tiramisu à la pistache!)


Nous avons également dégusté plusieurs parfums de granite

Les meilleurs du séjour, à Lipari!

Granita di fichi
Granita aux figues et au romarin https://www.dolciarmonie.it/2015/09/granita-ai-fichi-e-rosmarino-ed-eccomi-tornata.html
Qui, à la sicilienne, se déguste avec une brioche, ou encore mieux, dans la brioche!


Le cannolo est composé d’un tube de pâte frite, rempli d’une farce généralement à base de ricotta (de brebis à l'origine, souvent de vache aujourd'hui, voir de crème pâtissière) . Il est généralement décoré avec une écorce d’orange, de citron, de pistache ou encore du chocolat. Autrefois produit uniquement pendant la période du carnaval, il est aujourd’hui préparé toute l’année.
Le cannolo doit être rempli au dernier moment, car avec le temps l’eau contenue dans la ricotta est absorbée par la croûte et lui fait perdre son croquant. Afin d’éviter ce phénomène, certains pâtissiers font couler du chocolat fondu à l’intérieur du cannolo de manière à éviter qu’il s’imprègne et reste ainsi croquant plus longtemps.


une variante, le cartoccio siciliano
La cassatelle alla trapanese (beignets à la ricotta)


Pour accompagner le café ou le Marsala, les Amaretti di Sicilia, à l'amande, la pistache ou le citron
Malvoisie et biscuits


frutta martorana ou fruits en pâte d’amande
Cette spécialité culinaire sicilienne se présente sous la forme de fruits factices réalisés en massepain agrémenté de miel et colorés au moyen de teintures végétales.
 Selon la tradition, l'invention est due aux religieuses bénédictines du couvent de la Martorana, à Palerme, qui eurent l'idée de fabriquer ces fruits en trompe-l'œil et de les placer dans les arbres de leur verger pour faire bonne impression à un évêque en visite.
Le Massepain ou marzipan est une pâte confectionnée à base d'amandes mondées et finement moulues, mélangées à du blanc d'œuf et du sucre.
A Modica, célèbre pour son chocolat


on trouve le nucatoli,en forme de S, fourré en général aux amandes, noix et figues

http://www.scoprimodica.it/en/modica/modican-desserts/

Et côté budget, la Sicile?
Même dans les sites les plus touristiques (ici Cefalu), l'expresso est à moins de 1 euros et l'on arrive à très bien manger, sans que le porte monnaie ne souffre!



Et pour les fans de Montalbano


Comments system